Page 1 sur 525 - 7875 livres.
Page 1 sur 525 - 7875 livres.

Les feux de l'automne

NÉMIROVSKY Irène

21/09/2018 Romans 06:45

Qu'est-ce qui peut attirer la belle et sage Thérèse vers Bernard, ce rebelle un peu voyou, qui s'engage à dix-huit ans dès que la guerre éclate ? À son retour, en 1918, avide de vivre cette jeunesse qui lui a échappé, il prend goût à l'argent facile. De cette passion ne peuvent naître que déceptions et souffrances. Mais ils s'aiment et, lorsque Bernard, prisonnier pendant la Seconde Guerre, est libéré, Thérèse est là, qui l'attend. Parue en 1948, six ans après la disparition d'Irène Némirovsky - couronnée à titre posthume par le prix Renaudot 2004 pour Suite française -, cette fresque romanesque, habitée par le climat fiévreux et délétère de l'entre-deux-guerres, est tout autant une peinture cruelle de la bourgeoisie conventionnelle et hypocrite que le portrait plus intime d'êtres en quête d'une impossible liberté.

Le manuscrit de Port-Ébène

BONA Dominique

21/09/2018 Romans 11:39

Saint-Domingue, au dix-huitième siècle, la plus belle colonie du Roi de France. La jeune femme d'un planteur de canne à sucre, d'abord effrayée par l'île opulente, se laisse peu à peu envoûter : les chevauchées à cru sur la plage, les peaux noires et nues, le tambour de la nuit africaine qui monte avec les ombres. Une nuit tropicale et dangereuse, une nuit vaudoue. La dame de Saint-Domingue va risquer sa vie et l'honneur des siens, alors que l'île s'affranchit de l'esclavage, dans la passion. Elle laisse en héritage le manuscrit de Port-Ebène.De nos jours, au mas de Maguelonne, l'éditeur Jean Camus lit dans la hâte le récit de la dame d'autrefois. De sa voix si claire, cette femme possédée révèle ses amours interdites. Le sang qui baigna l'île, alors, fut-il seulement celui de la Révolution française ? Le manuscrit retrouvé est-il exorcisme ou confession ?Dominique Bona a écrit un roman voluptueux et magique où passe comme en rêve toute histoire de Saint-Domingue, Haïti aujourd'hui : planteurs despotes, esclaves en fureur, docteurs-feuille jeteurs de sort, métis préparant le renversement de la colonie, traîtresses et innocents. Une fresque noir ébène et rouge sang d'où se détache le visage d'une femme libre d'aimer.

La mécanique raciste

TÉVANIAN Pierre

20/09/2018 Economie - Politique - Sociologie 04:50

Tout le monde ou presque se dit antiraciste. Pourtant, les discriminations se perpétuent dans des proportions massives, et en toute impunité. La Mécanique raciste met à nu, chiffres à l'appui, cette remarquable contradiction. À rebours des discours complaisants faisant du racisme une simple pathologie individuelle ou un réflexe de " peur de l'autre " naturel et compréhensible, Pierre Tevanian souligne son caractère systémique et son enracinement dans notre culture. Soucieux de " connaître pour mieux combattre ", il prend le racisme au sérieux et analyse ses ressorts logiques, esthétiques et éthiques, comme il est d'usage de le faire pour tout système philosophique – à ceci près qu'il s'agit ici de déconstruire une manière perverse de raisonner, de percevoir l'autre et de se concevoir soi-même.
L'objectif de ce livre n'est pas tant de " retourner " des racistes convaincus que de questionner et armer l'antiracisme. À l'heure où se construit un consensus phobique autour du " voile islamique ", du " problème des Rroms " et de la " crise migratoire ", il constitue un outil précieux. Concis, précis, implacable, il démasque le " racisme vertueux " des bons " républicains " et démonte les faux-semblants de l'" antiracisme d'État " – la " tolérance ", l'" intégration ", le " vivre-ensemble " – pour nous ramener à l'essentiel : une question simple mais sans cesse évacuée, celle de l'égalité.

Ma nuit d'amour

DEGHELT Frédérique

20/09/2018 Littérature jeunesse 00:58

"Au moment de nous séparer, il se penche vers moi, mon coeur va exploser et il murmure à mon oreille la fameuse phrase qui s'infiltre dans tout mon être comme un poison : Bientôt, nous passerons toute la nuit ensemble toi et moi, et nous ferons l'amour. Je relève la tête. J ai le corps à feu et à sang, j'arrête de respirer". Elle a quinze ans, et jamais aucun garçon ne lui avait dit une chose pareille. Mais que faire de cette promesse maintenant ? Quand on promet une nuit à une fille, ça doit vouloir dire qu'on la désire vraiment, non ? Pourtant, sitôt dite, la phrase devient doute dans son esprit.

Paula

ALLENDE Isabel

20/09/2018 Romans 13:21

Paula est un roman de l'écrivain chilien Isabel Allende, paru en 1994. Le roman raconte la pénible et douloureuse souffrance d'Isabel Allende face à la maladie de sa fille Paula. Celle-ci, atteinte de porphyrie, sombra dans un coma profond dont elle ne se réveilla jamais. La structure du roman est double: Allende, en effet, relate l'histoire de sa famille tout en exprimant, à la fois, sa souffrance et son espoir que Paula se réveille et se souvienne de ce qui s'est passé en son absence. Le livre Paula paru le 26 Octobre 1994 a fait un carton. Plus de 10 000 000 de ventes.
 

Nocturne pour Stanislas

DEGROOTE    Annie

20/09/2018 Romans 07:55

Printemps 2004, dans le Nord. En remontant les secrets de sa filiation, la jeune Hania découvre la vie tumultueuse de son grand-père, réfugié polonais en France, et réhabilite sa mémoire bafouée.

" Venez ce soir, vous y entendrez Chopin. "
En acceptant, à Lille, l'étrange invitation d'une inconnue septuagénaire, Hania ne se doute pas des conséquences qu'elle va avoir sur sa vie, et sur celle de ses proches. Il y a tant d'ombres dans l'histoire familiale de cette jeune artiste aux racines polonaises, élevée à Waziers, au coeur du bassin minier. Comme ces silences gênés autour du souvenir de son grand-père Stanislas Dabrowski. Qui était-il ?
Famille éclatée, honneur perdu, exil, chant d'amour de trois femmes...
Tandis que se dévoile peu à peu l'itinéraire de Stanislas, c'est tout un pan de l'histoire de ses ancêtres polonais qui sera révélé à Hania.

Ni oui ni non

UNGERER Tomi

20/09/2018 Littérature jeunesse 02:39

Comment dire à quelqu'un qu'on l'aime ? Et se faire des amis quand on est timide ? Pourquoi on a des couleurs préférées ? Pourquoi y a-t-il de l'argent ? Dans cette compilation des chroniques parues dans Philosophie Magazine, Tomi Ungerer commente et illustre ses réponses à cent grandes questions d'enfant, entre philosophie et poésie.

Quand Hitler s'empara du lapin rose

KERR Judith

20/09/2018 Littérature jeunesse 06:32

Berlin 1933. A neuf ans, Anna aime lire, dessiner, se rendre au zoo avec son frère Max. Brusquement tout changea. La famille part en Suisse, juste avant les élections qui donnent pleins pouvoirs à Hitler. Des environs de Zürich, ils iront ensuite à Paris, puis Londres. Dans chaque pays, Anna et Max seront confrontés à de nouveaux usages et apprendont une autre langue. Publiée en anglais en 1971, cette histoire est celle de l'auteure. C'est un précieux témoignage sur l'exil et  la montée du nazisme, à travers le regard d'une enfant.

La reine et la favorite

BERTIERE Simone

20/09/2018 Histoire - Civilisations 23:25

Louis XV, que son métier ennuie parce qu'on lui a infligé trop tôt des tâches trop lourdes, laisse prendre aux femmes qui l'entourent une place prépondérante. Fiancé à onze ans à une Espagnole, marié à quinze à une Polonaise, il débute sa carrière de séducteur par les trois sœurs de Nesle, avant que ne s'installe auprès de lui pour vingt ans Mme de Pompadour. Son épouse, Marie Leszczynska, forte de sa progéniture, se pose en gardienne de la tradition dans une cour où la brillante favorite, issue des milieux financiers parisiens, apporte un souffle de modernité. Les vains efforts pour faire chasser la marquise rythment de leurs péripéties dramatiques ou plaisantes un récit qui la voit chaque fois rebondir, jusqu'à faire fonction de Premier ministre. Autour d'eux trois se profile toute la famille, avec les cousins de Madrid et surtout avec les enfants du couple royal : le dauphin et ses deux épouses successives, dont la charmante Marie-Josèphe de Saxe ; plus une ribambelle de filles, dont seule l'aînée trouvera preneur. Des naissances, des amours, des conflits, des morts, sur fond de difficultés politiques croissantes. La monarchie absolue se décompose lentement, incapable de s'adapter aux changements qui travaillent la société : lorsque meurent la favorite, puis la reine, son destin est pratiquement scellé. On retrouve dans ce volume ce qui fait le charme des précédents : le goût du concret, le sens de la vie, le mélange de tendresse et d'humour.

Le garçon qui parlait avec les mains

BEAU Sandrine

19/09/2018 Littérature jeunesse 00:49

Un nouvel élève est arrivé dans la classe de Victoria ce matin. Surprise, il est Espagnol . Autre surprise: il ne parle pas car il est sourd . Enfin si, il parle mais la langue des signes.Il s'appelle Manolo et a de très beaux yeux.Victoria n'a qu'une envie, faire sa connaissance. Mais ce n'est pas le cas de tout le monde.La grande Zaza et sa bande de chipies ont fait de Manolo la nouvelle cible de leurs moqueries.

Eléphant

SUTER Martin

19/09/2018 Romans 09:11

Dans une grotte près de Zurich, Schoch, un sans-abri, découvre un jour un petit animal improbable, un éléphant rose et luminescent. Une seule personne sait comment la petite créature est née et d'où elle vient : le généticien Roux. Il aimerait en faire un événement mondial, une sensation. Mais il lui a été dérobé. Kaung, un Birman, l'un de ceux qui chuchotent à l'oreille des éléphants, a accompagné la naissance de l'animal et estime qu'un être pareil doit être caché et protégé.
Un conte aussi fantastique que réaliste, un questionnement sur la place du sacré et de la bonté dans un monde envahi par la technologie génétique.

Pas de deux

AUBARD Sophie

19/09/2018 Romans 05:28


Quand des vacances familiales tournent au cauchemar et que l'on perd des proches, il faut se reconstruire. Difficile de poursuivre une vie normale quand des êtres que vous aimez vous sont arrachés, c'est ce dont nous parle Sophie Aubard dans ce premier roman, une histoire de famille brisée.     
Les filles, Solyne et Manon sont jumelles, ce qui est déjà une particularité, cela va-t-il les aider à affronter cette tragédie?
 

Coule la Seine

VARGAS Fred

19/09/2018 Romans policiers - Espionnage 02:21

3 nouvelles énigmes :
"Salut et liberté". Lorsque Adamsberg reçoit une lettre anonyme revendiquant un meurtre, le Commissaire mène son enquête comme à l'ordinaire, en rêvant.
"La nuit des brutes". La nuit des brutes n'est autre, pour le Commissaire Adamsberg, que celle de Noël. Il prévoit pour les jours à venir la découverte d'un crime.
"Cinq francs pièce". Un homme de la rue, alors qu'il se couche sur une bouche de métro pour y passer la nuit, assiste à une tentative d'assassinat sur une femme.

La claire fontaine

BOSC David

19/09/2018 Romans 03:05

L'homme qui venait de franchir la frontière, ce 23 juillet 1873, était un homme mort et la police n'en savait rien. Mort aux menaces, aux chantages, aux manigances. Un homme mort qui allait faire l'amour avant huit jours.
En exil en Suisse, Gustave Courbet s'est adonné aux plus grands plaisirs de sa vie : il a peint, il a fait la noce, il s'est baigné dans les rivières et dans les lacs. On s'émerveille de la liberté de ce corps dont le sillage dénoue les ruelles du bourg, de ce gros ventre qui ouvre lentement les eaux, les vallons, les bois.
Quand il peignait, Courbet plongeait son visage dans la nature, les yeux, les lèvres, le nez, les deux mains, au risque de s'égarer, au risque surtout d'être ébloui, soulevé, délivré de lui-même.
De quel secret rayonnent les années à La Tour-de-Peilz, sur le bord du Léman, ces quatre années que les spécialistes expédient d'ordinaire en deux phrases sévères : Courbet ne peint plus rien de bon et se tue à force de boire ?
Ce secret, éprouvé au feu de la Commune de Paris, c'est la joie contagieuse de l'homme qui se gouverne lui-même

Rupture

DESBIOLLES Maryline

19/09/2018 Romans 02:19

Après la perte de son père,François décide de quitter sa morne ville pour la lumière et la gaieté méridionales dans la région de Fréjus. Il tombe amoureux de Louise, la fille d'un producteur de pêches et promet de l'épouser.